30/09/2006

Les surnoms

Feeling, Fil, Filou, jusque là je ne disais rien. "Réagissons puisque ça leurs fait plaisir", vous me connaissez, je suis philosophe. Par contre lorsqu'en parlant de moi Papy m'a surnommé  le "Mop"' je me suis bien demandé de qui il voulait parler.

 

Pourquoi le "Mop" ? Excellentes questions, merci de l'avoir posée ! Et d'abord c'est quoi un mop ?

 

150     Moibeal-Mop-Detail
 
 
 
 
 
 
 
Trouvez-vous une ressemblance avec moi ? Soyez francs svp !
 
 DSC07274

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En me renseignant pendant mes longues journées solitaires, j'ai découvert sur internet qu'on utilisait un mop pour :

 

"Dépoussiérer au mop ou au balais trapèze. "

 

Je me demande donc quand ils vont me demander de prendre les poussières dans la maison ?

J'ai ainsi pu constater que je n'étais pas le seul "mop" de la maison,

 

balais

 

mais lui il est plutôt noir et ne dit jamais rien. Mamy ne le prend pas dans ses bras. Au contraire, elle lui a fixé une branche et avec ça elle le pousse devant elle le plus loin possible.

J'essaie bien parfois de l'en empêcher, mais ça n'a pas l'air de lui faire du mal (au mop). J'ai donc décidé que si Mamy essaie de me fixer une branche sur le dos, je ne me laisserai pas faire.

Je veux rester un petit Coton tout blanc, moi !

Je ne vais rien dire pour Fil ou Filou, parce que j'aime bien et puis Filou ça me correspond assez !

 

Mais le "MOP", quand même !

Et vous, les copains, avez-vous aussi des surnoms bizarres ?

 

Allez à bientôt pour de nouvelles aventures !!

08:58 Écrit par Feeling coton clown de son dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : mop, chien, coton de tulear |  Facebook |

18/09/2006

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas !

 

La semaine passée j’ai été un peu patraque, résultat pas d’école mardi soir et diète complète pendant 24 heures.

 

A ce régime-là, j’ai vite retrouvé ma forme olympique et heureusement ! Parce que le week-end fut terriblement chargé !

 

Tout d’abord, découverte d’une immense plaine de jeux

avec un sol tout doux pour mes papattes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je n’avais pas à sauter sans arrêt pour voir quelque chose comme sur le tapis vert du parc, ici je voyais loin et c’était tout nouveau comme sensation !

 

 

J’ai rencontré quelques copains, un sympa et un autre nettement moins. Il n’arrêtait pas de m’aboyer dessus, moi qui ne voulait que jouer avec lui.

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 J ’ai aussi fait une découverte sensationnelle, je peux voler !!! Mais oui ! Je vois bien que vous ne me croyez pas, vous vous la preuve ??

 

 

Héhé, je vous l’avais bien dit !

 

 

 

 

Voler, c’est pas si simple, il faut d’abord prendre son élan

 

Se lancer pour que les papattes ne touchent plus le sol

 

 

 

 

   Et ensuite atterir, ce qui n’est pas toujours des plus faciles.

 

 

 

 

Avec mamy nous avons aussi beaucoup courus, m’obligeant parfois à des coups de   freins assez brutaux. Elle n’allume jamais ses stops mamy !

 

 

 

Evidemment, tout ça m’a quand même un peu fatigué, et j’étais bien content de me retrouver dans les bras de mamy avant de rejoindre le « vélo » et mon panier.

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

L’après-midi j’ai fait la connaissance de Dixie, une petite frisée toute mignonne, mais un peu trop vieille pour moi.  Elle était blanche comme moi, mais quels drôles de poils elle avait !

 

  N’empêche nous nous sommes bien entendus, pas un mot plus haut l’un  que l’autre et surtout nous avons été bien cajolés par Annabelle et Carmen, pendant que nous faisions une promenade avec la maison flottante.

 

Pour notre arrivée dans le chenal, j’ai même fait la figure de pont ! Vous me reconnaissez ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au retour, j’ai eu droit aux bras de papy pour rejoindre le ponton, cool !!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous ne trouvez pas que je fait un peu Lucky Luke comme ça ? I’m a poor lonesome Coton, a long way from home ?

 

 

Même dans la petite maison flottante, me faire beau, c’est sacré ! et heureusement, parce que le truc tout doux, ça chatouille un peu.

 

 

 

 

 

 

 

 

Et voilà, après cette chouette journée, et un bon repas, une bonne nuit n’est pas de refus !

 

 

 

 

 

A bientôt pour de nouvelles aventures !!

 

 PS : Est-ce que vous savez ce que c'est sur la photo ci-dessous ??

 

16:58 Écrit par Feeling coton clown de son dans week-end | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : coton, bichon, chien |  Facebook |

12/09/2006

Petit retour en arrière

Petit retour en arrière!

 

Je vous ai dit samedi dernier que j’avais reçu un chouette nonoss ! Avec pleins de viande autour et que je l’avais dégusté avec plaisir !

 

Eh bien, depuis je suis patraque ! Donc aujourd’hui diète complète ! Vous imaginez un peu, je ne reçois pas à manger !! J’ai beau me plaindre, faire le beau, me montrer sous mon plus beau jour, rien n’y fait !!

 

Alors pour penser à autre chose, je vais vous montrer quelques-unes de mes photos d’archive. Oui je sais, je ne suis pas encore très vieux (quoique…) mais j’ai retrouvé dans le pc de mamy, mes premières photos avec elle.

 

N’étais-je pas encore plus petit que maintenant mais déjà si beau ?

 

 

Quand je regarde mon ventre sur cette photo, j’ai du mal à penser que j’étais pratiquement tout nu. Aujourd’hui lorsque mamy me peigne, elle a un peu plus de travail.

 

Là je suis avec mon frère. On aimait bien se bagarrer surtout quand notre sœur n’était pas dans le coin parce qu’elle voulait toujours gagner.

 

 

Et voilà, alors comme je suis « patraque », je ne vais pas à l’école aujourd’hui. Je vais donc m’attaquer à mes autres nonoss pour avoir quelque chose à me mettre sous la dent, parce que je sens que je ne tiendrai pas longtemps comme ça !

 

Je vous raconterai la suite un autre jour et je vous parlerai aussi de celui qui m’a précédé dans la famille.

 

A bientôt pour de nouvelles aventures !

19:22 Écrit par Feeling coton clown de son dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : coton, chien |  Facebook |

09/09/2006

Week-end à la maison !

Nous sommes donc restés dans notre maison fixe ce week-end. Et cela m’a permis de retrouver les copains à l’école ce matin. C’était super chouette ! J’étais tout mouillé et au moins je ne ressemblais plus du tout à un « joli petit nounours blanc » comme je l’entends si souvent ! Non mais, je suis un chien avant tout quand même !

 

Et en rentrant à la maison, surprise !!

 

 

J’ai reçu un superbe os, un vrai de vrai avec encore de la viande autour ! Miam, miam,

qu’est ce que c’était bon ! Ca faisait bien longtemps que je n’en avais plus reçu.

 

 

 

 

 

Chez Maman Christelle j’en avais déjà eu, et j’avais presque oublié le goût !

 

 

 

 

 

Après-midi, j’ai eu droit à ma séance brossage pour enlever les dernières traces de mon look rasta ! Tant pis, j’étais pourtant pas mal avec mes papattes toutes noires. Mais après le brossage il y a la séance câlins et c’est toujours bon à prendre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite ? Dodo, dodo, dodo ! Eh oui, c’est ça le week-end !

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

A bientôt pour de nouvelles aventures.

19:08 Écrit par Feeling coton clown de son dans week-end | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : coton, chien |  Facebook |

06/09/2006

Mes jouets

Une amie de Mamy m'a fait remarquer que je ne vous montrais pas tout dans ma vie privée.

 

C'est vrai que vous avez déjà eu des images de mon intimité qui m'ont coûté beaucoup à mon amour propre (et dont je préfère ne plus m'étendre sur le sujet), mais il semble que vous en vouliez plus.

 

Dur, dur, la téléréalité, les spectateurs ne sont jamais contents !!

 

Après bien des discussions avec Mamy, elle a pu me convaincre de lever un voile supplémentaire de ma "Private life".

 

 

D'abord, il y a Doudou.

 

 

 

 

 

 Lui c'est mon préféré, tout blanc à l'origine (comme moi quand je suis bien brossé) et tout doux. Il couine quand je lui fais mal et j'adore ça héhéhé. Je l'emmène partout avec moi, au jardin, dans ma cage le soir et aussi en voyage et à l'école.

 

 

                      

            

 

 

 

 

Bien entendu, à l'école je n'y ai droit qu'à quelques moments par leçon. Lorsque j'ai bien travaillé ou pendant les récrés.

 

Puis, il y a les baballes.

 

 

 

Je n'ai pas encore compris leur utilité du reste. Mamy ou Papy n'arrête pas de m'embêter à les lancer au loin et franchement, pourquoi est-ce que j'irais les chercher puisque dès que je les ramène, ils les renvoient ?? Je suis blanc, pas blond quand même !! Et  je sais qu'il n'y a pas de Coton à la Poste, donc cqfd.

 

Mais je suis bonne pâte (je me répète, mais c'est vrai) et donc, de temps en temps, pour leurs faire plaisir ....

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite, il y a les nonoss, les cigarettes, les brosses à dents à mâchouiller, mordiller, manger à la fin qui me prennent pas mal de temps. Ca calme prodigieusement les nerfs ces trucs-là ! Et puis c'est pas mauvais en plus et ça se mange, de quoi joindre l'utile à l'agréable .

 

                                     

         

 

          

 

 

 

 

Mon emploi du temps d'une journée quand je suis seul ?

 

-          râler quelque peu lorsque Papy et Mamy s'en vont et ferment la porte. Histoire de voir s'ils vont revenir, mais comme ils sont sans coeurs c'est perdu d'avance :-( Mais je tente le coups tous les jours quand même.

-          M'attaquer à nonoss

-          Boire

-          Dormir un peu (ça passe le temps et puis nonoss fatigue quand même)

-          Faire couiner Doudou

-          Me réattaquer à nonoss

-          Dormir

-          Et puis c'est le bruit de la porte et Mamy qui rentre :-)) Youpiee

 

 

Le reste ne vous regarde plus......

 

 

 

 

 

Voilà, vous en savez un peu plus maintenant.

 

A bientôt pour de nouvelles aventures !

19:17 Écrit par Feeling coton clown de son dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

04/09/2006

Moi dans mon bain

Je ne veux pas entendre de rires, de ricanements ou même un seul mot désagréable ! Je sais, je ne suis pas à mon avantage.

 

 

Papy ne s'est pas privé pour me mitrailler bassement dans un état où je n'aime pas d'être vu.

 

 

        

 

    

 

 

 

 

 

 

 

Vous ne trouvez pas que je fais un peu maigrichon comme ça ? Pas étonnant que j'ai toujours faim, ils me sous-alimentent , ne trouvez-vous pas ?

 

 

 

Mamy m'avait d'abord bien peigné, brossé, comme d'hab et je pensais que ce serait ensuite la partie de jeu.

Et puis voilà que je me suis retrouvé dans une mini baignoire avec les papattes dans l'eau, comme en revenant de l'école.

 

Mamy a commencé à me mouiller complètement. J'étais paralysé ! Je ne lui avais rien fait pour qu'elle me mouille comme ça. Heureusement, l'eau était plus chaude que celle qui me tombe dessus en rue et puis je ne devais pas courir et mamy n'arrêtait pas de me caresser.

 

Il y a eu le shampoing (c'est mamy qui m'en parlait pendant qu'elle me caressait)le rinçage, puis l'essuie, le bain crème et re-rinçage, ensuite j'ai pu m'ébrouer avant d'être enroulé dans un essuie de bain tout sec.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il ne me restait plus qu'à me coucher pour me reposer de cette épreuve.

 

 

 

 

Le sèche cheveux était le bienvenu, parce que je n'avais pas des plus chaud. La fourrure c'est bien, mais quand elle est mouillée c'est nettement moins chaud.

 

 

Des petits coups de brosse, des petits coups de peigne et le sèche cheveux, et au final j'étais de nouveau tout sec et tout beau. J'ai aussi eu droit à de l'eau avec une poudre blanche pour me blanchir les poils autour de la gueule.

 

 

Ne suis-je pas de nouveau craquant et surtout fatigué ?

 

 

A bientôt pour de nouvelles aventures :-)

18:16 Écrit par Feeling coton clown de son dans divers | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

03/09/2006

Mon nouveau panier

Week-end chargé !

 

Après 4 journées d’intense labeur, nous avons repris le chemin de la mer. Je ne suis pas encore bien habitué au rythme de mes parents, et dès que je m’habitue à passer mes journées seul, chambardement ! On part tous ensemble pour quelques jours à la mer.

Cavalcade dans les escaliers, sacs qui s’ entassent dans le couloir (le mien est au-dessus de tout) et mamy qui me met dans ma cage de transport. Nous voilà en route !

 

Je n’avais pas du tout envie d’y rester dans cette cage et j’ai vraiment essayé de faire un max de vocalises pour qu’ils me relâchent, mais ils sont encore plus têtus que moi. Finalement, je me suis, une fois de plus, rabattu sur mes doudous et les ai fait couiner à qui mieux mieux.

 

Par contre, à l’arrivée, quel bonheur ! le vent et l’odeur de mer qui me chatouille les narines. J’aime toujours autant.

 

Samedi matin, nous avons de nouveau quitté le port avec la maison flottante. J’avais entendu papy qui disait que le vent était sud et donc que la mer serait plate. Evidemment, il n’avait pas dit toute la vérité à mamy (sinon elle ne veut pas que la maison quitte le ponton), et arrivé dehors, c’est vrai qu’on n’était pas secoué mais plutôt le sol de la maison penchait tantôt d’un côté pendant ½ heure, tantôt de l’autre. Ca s’appelle « gîter » que mamy m’a dit. Au début j’ai bien essayé de rester là ou je dormais, mais j’ai glissé et comme je me suis trouvé bien calé, j’ai poursuivi mon petit somme, pendant la promenade.

 

Au retour, surprise !! Nous avons été dans un magasin acheter un panier pour moi. Papy m’a mis dedans et a donné en échange un billet au vendeur.

Qu’est-ce qu’ils ont encore trouvé pour passer leur temps ? J’ai déjà un panier à la maison, et en plus celui-ci, il est tellement haut, que je n’arrive pas à y grimper tout seul. Ils sont bizarre ces humains !

 

De retour au port, papy a bricolé quelque chose sur un drôle d’engin avec deux grandes roues, et puis a dit : « Voilà il n’y a plus qu’a essayer ». Comment veut-il que je monte là-dessus ? Je suis encore tout petit, et je n’ai pas beaucoup grandi en 1 semaine !

 

Mamy est venue à mon secours, et m’a pris dans ses bras pour me déposer dans le panier. Que je suis haut ! Je n’aime pas ça du tout.

 

Et puis, mamy monte aussi sur le drôle de bidule et voilà que j’avance, sans faire marcher mes papattes ! Oh que je n’aime pas ça.

 

 

J’ai bien essayé de m’échapper, mais je suis tombé de très haut ! Mamy m’a repris dans ses bras et m’a réinstallé aussi sec dans le panier. Cette fois, elle m’a fixé à un bout de son bidule, avec ma laisse. Bon, je n’ai rien dit, après tout si elle monte dessus, ce n’est peut-être pas si dangereux !

 

Eh bien, c’était finalement pas si mal, et je ne me suis pas privé de regarder de haut un « grand «  qui lui suivait simplement son papy à papattes !

 

Nous avons fait une grande promenade et à l’arrivée j’ai quand même un peu dérouillé mes papattes dans le sable. C’était tout doux ! et en plus ça ne salit pas, le pied !

 

 
 

  

                                     

 

 

 

 

 

 

 

Ce matin, c’était déjà le retour et comme vous voyez, je leur ai donné un grand coup de patte en gardant les sacs (je vous dirais bien que je les ai préparés moi-même, mais je ne sais pas si vous me croiriez).

 

 

 

Retour à la maison où j’étais quand même content de retrouver mon jardin et un sol qui ne bouge pas sous mes papattes !

 

A bientôt pour de nouvelles aventures !

 

PS : si vous voyez Plume, dites-lui que je me suis quand même un peu ennuyé sans lui

 

14:09 Écrit par Feeling coton clown de son dans week-end | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : coton, chien |  Facebook |